Les fondements pédagogiques de l’école

Les fondements sont ceux d’une école laïque, d’une école vivante, active, centrée sur l’enfant et ouverte sur l’extérieur, toute entière dédiée à l’épanouissement de chacun.
 
Cette école, pour quoi faire ?
  • Pour revenir à la définition du verbe élever, qui vient du latin elevare: porter plus haut, porter vers ce qui est plus grand.

  • Pour respecter les différences et les besoins de chaque enfant, et les accueillir avec leurs potentialités propres.

  • Pour que chaque enfant puisse apprendre à son propre rythme, développe ses capacités intellectuelles et psychiques, son autonomie, sa confiance en lui, et cultive son désir d’apprendre.

  • Pour que l’enfant d’aujourd’hui devienne un citoyen actif et responsable dans le monde de demain, curieux et ouvert aux autres et à son environnement.

  • Pour donner la liberté aux parents d’une alternative au projet éducatif unique qui existe en France, alors que cette liberté existe déjà dans de nombreux autres pays.

  • Parce que nous ne pouvons pas tout attendre des politiques, de l’État, pour que ces changements interviennent : il nous appartient à nous, maintenant, que ces choses se mettent en œuvre.

Cette école, par quels moyens pédagogiques ?

  • En favorisant la coopération et l’émulation entre les enfants, et non la compétition et l’individualisme exacerbé : absence de notation, projets par petits groupes qui donnent sens aux apprentissages, etc.
  • En favorisant l’autonomie et l’autocorrection entre les enfants, sous la conduite et les apports d’un enseignant « guide » plutôt que la soumission à des règles et des savoirs érigés par un enseignant « maître » : conseil des enfants (Quoi de Neuf), entraide entre les pairs, etc.
  • En favorisant le sens de la responsabilité et du respect, de soi, de l’autre, de la nature : écoute, empathie, partage : responsabilités confiées à chaque enfant dans la classe, soins des plantes et du jardin, etc.
  • En veillant à ouvrir l’école sur l’extérieur et en ouvrant nos portes à des personnalités enrichissantes (musiciens, artisans, scientifiques, etc.). Ces rencontres sont un lien à la vie concrète et sociale, elles permettent là encore de donner du sens aux apprentissages.